Marché des producteurs et artisans

Header blog

Tous fiers de notre terroir !

Une douce fin de journée, de belles rencontres humaines, de beaux et bons souvenirs à ramener chez soi et surtout la certitude de consommer local… c’est la promesse du Marché des Producteurs et Artisans des Carroz, du 08 juillet au 26 août, chaque vendredi de 15h à 20h.

La Place de l’Ambiance sent bon le 100% Yaute pour le deuxième été consécutif. Et cette saison encore, le cru s’annonce excellent avec de nouveaux producteurs et une recette aux ingrédients vertueux.

Les petits nouveaux.

Avec 5 nouveaux producteurs pour cet été 2022, le marché grandit et (s’)offre de nouvelles saveurs.

Les gaufres de Yoyo

Yohann est un habitué des marchés avec ses délicieuses gaufres made in Samoëns. C’est LA bonne nouvelle : les gourmand(e)s peuvent désormais le retrouver aux Carroz. Il faut dire que goûter sa gaufre artisanale fourrée, l’une des confiseries les plus anciennes à la montagne, c’est un instant sucré qu’il faut s’accorder… avec une mention spéciale au parfum caramel beurre salé. La recette (bien gardée) est bio et les gaufres sont toutes fabriquées sur place, à la minute. A consommer sans modération (pour une fois !).

L’atelier de Nalani

Nalani est née sur l’île de Tahiti et est diplômée de la prestigieuse école Ferrandi à Paris. Elle pratique un art remarquable, celui de transformer des ingrédients simples et naturels en délicieuses gourmandises. Sans arôme ajouté, sans conservateur, sans chichis… mais surtout avec beaucoup de goût ! Des pralinés et caramels à tartiner ou des biscuits croquants, gourmands, fondants… Tout est « sucrément » bon et fait à la main (torréfaction des ingrédients, taille des biscuits, conditionnement, etc.).

Airelle couture

Pour Régine, la couture est une nouvelle page de son livre de vie, qui s’écrit dans son atelier aux Carroz. Cette reconversion était un rêve, devenu réalité à travers des créations variées et sur-mesure. Un seul mot d’ordre : l’écologie et l’éthique. La couturière se fixe des contraintes (de matières premières à faible impact, de cotons bio, de fournisseurs en local, etc.) qui n’entachent pas sa créativité, bien au contraire.

Gaec Croes Canailles

Bienvenue dans la famille Favre Bonvin et dans leur exploitation composée essentiellement de vaches d’Hérens. Ici, les fromages fermiers sont issus d’un lait précieux, peu gras mais riche en protéine. La traite s’effectue de façon semi-artisanale, matins et soirs. Le bon lait aux arômes d’alpage est redescendu à la ferme tous les jours pour la fabrication des tommes, tommettes, croestin, de la raclette, du beurre, de la crème et quelques fois du sérac.

Chouchou des Alpes

Exit les plages bondées ou les fêtes foraines… préférons le cadre intimiste du marché des producteurs pour s’octroyer quelques cacahuètes ou amandes grillées par les soins de Stéphane – alias Chouchou des Alpes.

Les fidèles.

Beauté Givrée

« Naturel », c’est le maître-mot lorsqu’il est question de décrire les savons fabriqués à la main par Marie-Agathe. De véritables trésors pour garder la peau toute douce… La composition, faite d’huiles végétales bio et d’ingrédients de grande qualité, est elle aussi toute douce… La technique ancestrale de saponification à froid conserve les bienfaits de sa gamme de 6 savons solides au design singulier (effet marbré, coloré, presque déjanté). Alors comme Marie-Agathe lors de son changement de vie, tombez amoureux(se) de la savonnerie artisanale.

Les Pâtes côté Mont-Blanc

C’est l’une des spécialités gourmandes carroziennes : le ravioli ! Depuis décembre 2008, Ludovic est artisan pastier et élabore une gamme de pâtes fraiches et de raviolis frais à découvrir sur les marchés, les tables des restaurateurs ou dans certains points de vente comme son magasin à l’entrée des Carroz. La fabrication artisanale intègre l’ensemble du processus de production et le choix de produits labellisés IGP, AOP, AOC… 42 recettes existent à ce jour ; vos papilles ont l’embarras du choix en fonction des saisons et des envies. Même si le ravioli au bon goût d’ici – jambon cru et reblochon – reste un “must”. Ludovic aime à dire que chaque ravioli, authentique, est conçu avec soin et amour. C’est justement avec passion qu’il s’est lancé dans cette reconversion, après avoir été cadre dans la grande distribution et en recherche d’un métier qui fait sens.

La Machine à Coudre des Carroz

A deux pas de l’atelier-boutique, la musique des allers-retours de la machine à coudre se fait déjà entendre. L’univers calfeutré de Noëlie, fraîchement installée depuis janvier 2019, s’ouvre sur des créations originales, colorées et acidulées. Le manque d’imagination n’a pas sa place parmi les centimètres de pensées créatives qui n’attendent que de prendre vie sur du tissu. Exit les standards d’une mode bien trop éphémère et impersonnelle…  ici, c’est bien elle le patron ! Piquer, surpiquer… Noëlie a commencé la couture à 7 ans avec sa grand-mère. Aujourd’hui, elle passe 6h devant sa machine à confectionner des produits sur le thème des enfants, de la décoration et du zéro déchet. Les lingettes lavables ou Oscar le doudou origami sont vos prochains coups de coeur.

Hélix du Mont-Blanc

Les escargots, c’est rigolo… et c’est surtout délicieux quand Maxence et Manu prennent soin d’en faire des produits de qualité. Les 600 000 petits protégés accueillis chaque année sont nés, élevés et transformés à Magland, à 12km des Carroz. Les éleveurs ou héliciculteurs pour les puristes s’occupent aussi de la reproduction, qui tombe – tenez-vous bien – lors de la Saint-Valentin ! Pâté d’escargots, beurrés en coquille ou en croquilles (coquilles mangeables) ou en bocaux… Les recettes Hélix du Mont-Blanc vous permettent de varier les plaisirs et les envies à la dégustation.

La Ferme d’Areu

Au milieu des brebis, nous retrouvons Marine pour découvrir ses savons fermiers. Réalisée à la main, dans la savonnerie au coeur de la ferme, la production est issue de la saponification à froid. Comptez 1 à 2 mois pour faire un savon entre les différentes étapes de fabrication (moulage, démoulage, découpage, contrôle du pH, cure). Vous l’avez compris, ses savons sont aussi enrichis au lait de ses 3 brebis laitières. Il est le plus gras des laits, la peau (même fragile) est profondément nourrie et hydratée. Cet ingrédient est une base idéale pour un savon riche et doux. Les senteurs de miel, conifères, agrumes ou lavande accompagnent votre brin de toilette made in La Ferme d’Areu.

Crag

Quand la haute-montagne et l’art se rencontrent dans un projet mûri pendant 25 ans. CRAG, « Climbing Rocks Art Gallery », c’est l’histoire d’Eric, un homme du cru (originaire des Carroz), guide de haute-montagne, passionné de divers sports outdoor et de voyage. Un bon combo direz-vous. Puis, le premier confinement fut le déclic et l’occasion d’avoir le temps de se lancer dans sa plus grande aventure, celle de la fabrication d’objets d’art et de déco. La collection d’Eric se compose aujourd’hui d’une vingtaine de créations : affiches, cadres en bois, skyline, statuettes ou bijoux. Découvrez-les et trouvez peut-être la nouvelle déco qui convient parfaitement avec votre intérieur.

Nelly Capricci

Laissez-vous tout d’abord séduire par les yeux, puis par le palais… Les gourmandises de Carole vous transportent dans sa cuisine aux douces odeurs de fait-maison, aux techniques de cuisson traditionnelles et aux saveurs bio inspirées de la région. Mention spéciale à ses confitures d’antan cuites dans des chaudrons en cuivre où elle mêle les épices et fruits frais récoltés dans son jardin. Toujours à la recherche des meilleurs produits, Carole n’hésite pas à ramener du basilic bio de ses voyages en Italie ou à marcher des heures pour cueillir des myrtilles sauvages. Sablés, biscuits ou pâtes de fruits complètent son stand gourmand.

Heidi’s soul

Cap sur du 100% artisanat, 100% unique ! Tous fabriqués à la main, les bijoux d’Heidi’s Soul se composent de macramé. Il s’agit d’un tissage de différents noeuds issus de fil 100% polyester, coton perlé ou nylon soyeux. La palette de couleurs est infinie. Ses bijoux sont également façonnés avec des pierres 100% naturelles, soigneusement sélectionnées par ses soins. Le laiton, le bois, la pierre de lave ou encore le cuir pour la création d’accessoires viennent aussi s’immiscer dans sa collection.
Tout récemment, Heidi laisse parler sa créativité dans des attrape-rêves tout en plumes.

Gaec de Ballancy

Le terroir, le vrai ! C’est la promesse de la ferme de Ballancy, petit hameau tout près des Carroz. Jean-Claude, passionné et heureux éleveur, s’occupe d’un quinzaine de vaches Abondance et d’une trentaine de brebis. Le lait est transformé tous les matins pour la fabrication du fromage – surtout des tommes fermières et des yaourts au lait entier (ou encore de la raclette en automne). Nourries au foin local en hiver ou à l’herbe d’alpage en été, les vaches sont chouchoutées pour que le fromage sente le bon goût de la montagne. Pour les curieux, la vente directe est l’occasion de découvrir la ferme, les vaches et même d’assister à la traite.

AUtour du COU

Vous avez l’embarras du choix…  Marque-page, accroche-clés, déco de verre à pied, fibule et bijoux… les créations d’Audrey et Jean-Luc sont diverses et pourtant uniques à la fois, le fruit de leur imagination. Leur univers fait main est l’occasion d’habiller votre poignet, votre cou, vos oreilles ou votre maison avec créativité. Il existe de nombreuses occasions de s’acheter un souvenir… avec Audrey et Jean-Luc, cette occasion est empreinte d’originalité.

La recette du Marché des Producteurs.

Propos recueillis auprès de Charlie Kennedy, Responsable événement à l’Office de Tourisme et Valentine Chevrier, élue à la Commission Développement Durable

Comment est intervenue l’idée d’organiser un marché de producteurs ?

Les prémices du projet interviennent il y a quelques années, à la demande d’ un producteur carrozien. Une première version du marché est alors lancée, puis remodelée à l’ hiver 2020 sous l’ impulsion d’ un nouveau conseil municipal et de sa référente  développement  durable,  Valentine  Chevrier.  C’est  conjointement  avec l’ Office de Tourisme que le marché poursuit ensuite son envol.
Le cap ? Proposer  un  marché  hebdomadaire  spécifique  aux  producteurs  et  aux artisans locaux afin de mieux valoriser les « créateurs » du territoire.
L’inspiration ? Respecter les valeurs Slow Food, mouvement dédié à  l’ alimentation « bonne, propre et juste ».

Quelles sont les valeurs motivées par cette initiative ?

Le marché est un RDV avec des producteurs que les touristes ou locaux n’ auraient pu rencontrer individuellement dans leur quotidien ou dans leurs habitudes de consommation. A l’ échelle de la station, chaque métier et savoir- faire est colporté et valorisé le temps d’ un marché. Ce  sont là  les premières valeurs portées f ièrement par les organisateurs.
Bien entendu, le marché  des  producteurs est aussi un engagement en substance – loin de la tendance – au profit « consommer local ».
« Je fabrique ce que je vends » ; « je n’ ai pas fait 70km pour vendre sur le marché » ; « je sélectionne les matières utilisées » ; « je transforme et produis de mes mains » ; « j ’ ai réfléchi aux options d’ emballage et  j ’ ai  choisi  une  alternative  éthique   au plastique » … Voici tout  autant  de  leitmotivs  qui  font  l’ âme  du  marché  et  qui définissent les critères de sélection de chaque producteur.

De  façon plus engagée, pour reprendre la  charte Slow Food, le  message est que « chacun peut contribuer à une alimentation bonne, propre et juste à travers ses choix et son comportement individuel ».

Quels constats sont aujourd’hui mis à jour ?

L’initiative motivée il y a maintenant deux ans est une franche réussite.

Côté producteurs, les retours actuels sont positifs et les appels sont de plus en plus nombreux de  la  part de  talents locaux souhaitant rejoindre l’aventure – en témoigne les nouveaux producteurs de cette édition estivale 2022.

Côté population locale et touristique, l’engouement est lui constant. Choisir  les vendredis des  vacances scolaires s’ avère une  stratégie payante : elle laisse le  temps aux vacanciers d’effectuer quelques derniers achats avant de repartir le samedi.

Quelles ambitions pour le devenir du marché des producteurs ?

Continuer de pérenniser ce vendredi de bons produits est le premier objectif, et ce via une relation long terme avec les producteurs fidèles. Leur  satisfaction est  toute aussi primordiale que celle des  badauds. C’ est  donc du  bien- être de  chaque talent local dont il est question ici.
Deuxième ambition : que le marché devienne un deuxième vivier ( en local et plus largement) pour faire ses courses. Et pour ce faire, de nouveaux producteurs seront bien évidemment les bienvenus pour grossir les rangs du 100% local et du fait-maison.

Enfin, la dernière préoccupation réside dans le fait de transformer la découverte du produit vers la découverte de l’humain, parfois relégué à tort au second plan. Les producteurs sont des acteurs – souvent poignants – de changements de vie, de reconversion professionnelle, d’abnégation, de créativité…